Bonjour ! Je vous souhaite la bienvenue sur le site redakteurpourleweb.com. Concrètement, qu’est ce que vous faites ici ? Eh bien, vous avez sûrement des rêves plein la tête, l’envie d’écrire pour le web et vivre de votre business en ligne.

Me suivre sur Linkedin : https://www.linkedin.com/in/eric-ebeli-38b62a184/

Me suivre sur Instagram : https://www.instagram.com/ericmarstonredactionweb/?hl=fr

J’insiste vraiment sur la rédaction web SEO, qui est, selon moi, un indispensable aujourd’hui. Concrètement,ça veut dire que si vous vous contentez juste d’écrire un article de blog basique sans aller plus loin, vous ne pourrez pas prétendre facturer plus cher, grâce à des compétences plus poussées et une augmentation de valeur.

J’ai bien conscience qu’une grande majorité d’entre vous savent écrire, rédigent parfaitement, ont parfois des années d’expérience, mais ne savent pas forcément comment optimiser un site pour le SEO et ainsi rajouter une corde à leur arc déjà bien fourni. C’est tout l’intérêt de mon site et de ma formation qui vous forme sur le référencement.

Comment débuter en tant que rédacteur web ?

Ce passage là s’adresse aux débutants. La recommandation va vous paraître un peu basique, mais pour débuter en tant que rédacteur web, au premier sens du terme, vous allez devoir trouver un point de chute, ou plutôt de départ : les plateformes de freelance. Alors, oui, si vous êtes ici, c’est que vous avez du forcément en entendre parler, en entendre des vertes et des pas mûres à propos de celles-ci. Exploitation, faible prix, concurrence…

Ne nous voilons pas le visage : c’est malheureusement vrai, tout du moins en partie. Mais n’oublions pas deux choses : 1) vous débutez, et cela peut vous permettre de faire vos armes et vous exercer pour progresser. 2) vous êtes devant un ordinateur et pas à la mine. Croyez moi que je réfléchis à deux fois quand je me plains ( rarement ) de mon travail de rédacteur freelance alors que j’étais en perdition à l’usine, au milieu de la vingtaine.

Les plateformes de rédacteur Freelance

Personnellement, à mes débuts, j’en ai utilisé deux : rédacteur.com et 5 euros.com. Il y en encore d’autres comme scribeur, textbroker mais, n’ayant pas réussi à m’inscrire dessus, je ne m’en suis jamais servi…( douance, quand tu nous tiens )

Rédacteur.com présente l’avantage de payer relativement bien les rédacteurs présents. L’inconvénient, c’est qu’il s’agit d’un système d’enchères, et autant dire qu’en tant que petit poussin, les coq expérimentés vont vous passer devant, c’est bien logique. Néanmoins, il est possible de tirer son épingle du game, en prenant des textes premiers prix. Et d’atteindre plusieurs centaines d’euros en fin de mois ( bon, il faut s’arracher, quand même ).

5 euros.com ne repose pas sur un système d’enchère. Si la concurrence est bien présente, il est possible de sortir du lot, en en faisant plus que les autres. Traduction : préparez vous à être un esclave numérique au tout départ. Le but est de collecter un maximum d’avis pour se positionner parmi les premiers résultats quand quelqu’un recherche le mot « rédacteur ». Mais rassurez vous, même si vous n’êtes pas premiers, vous aurez tout de même du travail, si vous êtes bons et professionnels dans ce que vous faites. Tâchez de rendre les commandes dans les temps, bossez dur, et vous verrez les clients affluer ! Il faudra même parfois en refuser ( hé oui ).

La plateforme Malt, bon plan ?

Je suis personnellement inscrit sur Malt. Non, il ne s’agit pas du pays ( plutôt sympa d’ailleurs) mais d’une plateforme qui met en relation des freelances avec des entreprises. La rémunération est bien plus avantageuse que sur les plateformes précédemment citées. Je vous donnerai toutefois comme conseil, si vous n’avez encore jamais rédigé, de faire d’abord vos preuves sur 5 euros.com, textbroker, rédacteur etc.

Ensuite, vous pourrez « monter en gamme », et commencer à travailler avec des entreprises. Attention, pour autant, tout n’est pas idyllique non plus. Certains « gros » clients peuvent aussi abuser de votre naïveté et de votre inexpérience sur le marché des rédacteurs mieux payés. J’ai par exemple eu un client qui m’a fait passer une « phase de test » pour ne jamais me payer, après m’avoir fait miroiter un super prix. Je vous apprendrais dans un article à venir à « renifler » les bons et mauvais clients. Ce qui est valable pour tous les freelances et entrepreneurs du web, d’ailleurs.

Voila, je vous ai donné le plan pour vous en sortir au début en tant que rédacteur. Sachez par ailleurs que vous n’êtes pas obligé de faire ça toute votre vie et que cela peut simplement être une transition vers l’entrepreneuriat un jour. Bien entendu, comme le dit très justement Lucie Rondelet, les plateformes sont un tremplin pour rédacteurs web débutants. Inutile de dire que vous pourrez démarcher des clients plus importants à l’extérieur par la suite. Si vous vous en sentez capable, que vous êtes certain de votre talent et de vos compétences, vous pouvez même le faire de suite, pourquoi pas.

Si je récapitule :

-vous inscrire sur une plateforme de rédaction ( 5 euros.com, rédacteur, textbroker ), gagner vos 500 premiers euros, collecter des avis.

-vous inscrire sur malt

Et par la suite, pourquoi ne pas créer votre blog sur un sujet que vous aimez par exemple ? La rédaction vous servira également à titre personnel. A ce propos ( quelle surprise ^^ ), j’ai une formation offerte d’1h à vous proposer sur les bases de WordPress et notamment la rédaction SEO :